Mots-clefs

, , ,

 

BDpLQfkCQAA2cyx

J’ai donné ce message à l’étoile, hier soir : « A cet objet aimé, présente mes devoirs ! De ma part salue donc cet astre de lumière dont la splendeur transforme en or la rude pierre. »

J’ai dit, montrant mon sein, de blessures saignant : « De moi parle à l’Ami qui consume mon sang. » Ça et là, dans l’espoir que mon coeur soit calmé, j’errais ; l’enfant s’endort quand il se sent bercé. Allaite donc mon cœur-enfant ! Sèche ses pleurs ! ô Toi qui, chaque instant, répares cent malheurs ! Mon cœur ne connaîtra jamais qu’un seul asile : s’unir à Toi ! Mais Toi, si longtemps Tu l’exiles ! Oh ! je me tais ! Mais pour dissiper ma torpeur, enivre donc, ô Dieu ! mon œil plein de langueur !

Extrait du Divan, Rumi, traduit pas Henri Massé. Payot, 1950

Ba19A8DIYAA4fLg

On m’a dit que tu veux voyager : ne pars pas ! Offrir à d’autres ton amour ! Ne le fais pas !

Étranger ici-bas, tu n’es pas isolé ; quel cœur blessé poursuis-tu donc ? Ne le fais pas ! De moi ne t’enfuis pas, en faveur d’inconnus, leur jetant un regard furtif. Ne le fais pas !Astre par qui le ciel se trouve en désarroi, tu nous rends éperdus, brisés. Ne le fais pas !

Où donc l’engagement que tu pris envers nous ? Passer outre au traité conclu ! Ne le fais pas ! Quelle est cette promesse et quel est ce serment ? Pourquoi donc les fouler aux pieds ? Ne le fais pas !… Toi qui tiens sous ta loi paradis et enfer, l’éden devient pour nous l’enfer. Ne le fais pas !…. Mon âme est toute en feu ; n’est-ce point suffisant ?

Mon visage par toi pâlit. Ne le fais pas ! Sois sombre : de chagrin, la lune s’obscurcit ; son éclipse est ce que tu veux. Ne le fais pas !… Refusant tes douceurs à l’abstinent qui souffre, tu le rends plus souffrant encore. Ne le fais pas ! Malgré toi, mon regard dérobe ta beauté ; et tu veux châtier mon œil. Ne le fais pas ! Arrête, ô mon ami ! parler n’est plus de mise ; si tu veux t’absorber en Dieu, ne le fais pas !

Extrait du Divan, Rumi, traduit pas Henri Massé, Payot, 1950

1003174_507710935974288_1898785506_n

Finalement, tu es parti pour t’en aller dans l’inconnu. O surprise ! par quelle route as-tu donc quitté ce bas monde ? Tu as enfin brisé ta cage, à force de battre des ailes. Tu t’es élancé dans les airs, allant au monde de l’esprit. Tu étais un noble faucon, prisonnier d’une vieille femme ; mais au battement du tambour, tu t’envoles vers l’infini. Tu étais un rossignol ivre, égaré parmi les hiboux ; mais sentant le parfum des fleurs, tu partis vers la roseraie.

De l’âpre levain d’ici-bas, tu as supporté mainte ivresse ; mais enfin tu t’en es allé boire le vin d’Éternité.. On m’a dit que languissamment tu te retournais vers ton âme ; pourquoi donc, puisque te voilà parvenu à l’Ame des âmes ?… L’automne met la rose en fuite. Oh ! quelle étrange rose es-tu pour te diriger en glissant vers les vents âpres de la mort ?… Ne peine pas à discourir ; fais silence et reste en éveil, puisque tu cherchas un refuge auprès d’un aussi tendre Ami.

     Extrait du Divan, Rumi, traduit pas Henri Massé, Payot, 1950

§§§§§ §§§§§

Michael Jackson Christmas (MJ by artist unknown)

Le 25 décembre à 23 heures, c’est la MLP !

Bonnes Fêtes de fin d’année !

Neverland décembre13

Neverland décembre13

Forest Lawn décembre13

Forest Lawn décembre13

hollyterrasse2013

Munich, décembre 2013

munich2-2013

munich2013

Pays-Bas, décembre 2013Paysbas

Jardin de MJ au Musée National de dance à Saratoga, NY824191131

screen-shot-2013-11-26-at-1-52-32-pm