Étiquettes

, , , , , , , , ,

Vous vous souvenez certainement de Martin Bashir et vous savez aussi qu’il a ruiné au moins la vie de deux personnes : la princesse Diana et Michael Jackson.

Malheureusement, Bashir a plusieurs frères et soeurs jumeaux qui torturent, mutilent et ruinent la vie des innocents – des gens comme nous mais aussi des célébrités. En réalité, on peut les placer sous la catégorie « assassins » même s’ils « tuent » avec « leur plume » et « leurs mots ».

En ce qui concerne Michael Jackson, on peut très bien les caser à côté de Conrad Murray, sur le banc des accusers, les juger et les enfermer jusqu’à la fin du monde !

Dimanche 30 juin, deux reporters tabloïdes britanniques, James Desborough et David Gardner,  ont publié « un article » ou plutôt une fabrication nauséeuse qui n’est que la projection de leurs esprits souffrants et malades ! Vous ne me croyez pas ? Découvrons ensemble les CV de ces deux individus !

D’abord, James Desborough ; Showbiz reporter, Desborough a travaillé avec plusieurs chaînes de télé : Channel One, BBC World, Channel 7, CBS, Sky News, etc.

En 1994, il commence à écrire dans un journal régional sous Phil Hall qui devient plus tard le rédacteur en chef de The News Of The World. En 2001, il commence chez Sunday People ; en 2005, il rejoint The News of The World où il devient le rédacteur jusqu’à la fermeture du tabloïde. En 2005, il écrit plusieurs articles tabloïdes sur Mchael Jackson et d’autres Stars.

Le 18 août 2011, Desborough est arrêté par la police dans l’affaire des écoutes téléphoniques organisées par son journal tabloïde dans laquelle News Corp de la famille Murdoch est aussi impliqué. Desborough collabore avec la police et devient « agent double » ; ainsi la police réussit à identifier le policier- mouchard et libère et blanchit Desborough !

Le carnet « brillant » de Desborough commence en 2006 où il interviewe l’ex-manager de la femme de Paul McCartney qui fabrique plusieurs mensonges sur son ex-cliente. McCartney qui allait divorcer sa femme, lui avait donné une somme d’argent. Desborough publie les mensonges de la manager et crée un tas de commérages et de bavardages autour de ce divorce.

En 2007, Desborough fait une autre interview cette fois avec un des gardes du corps de Britney Spears et rassemble « des infos » sur « l’abus d’alcool et de drogues » par Spears. Ces « infos » publiées, ont apparemment influencé le juge au moment où Spears divorçait ainsi elle a perdu la garde de ses enfants. 

En 2008, Desborough interviewe l’ex-copain d’Amy Winehouse et publie « les détails de l’addiction » de l’artiste. Il ajoute qu’Amy voulait mourir à 27 ans. Toujours en 2008, Desborough interviewe le frère de Sharon Osbourn qui « partage les secrets de sa soeur » avec le reporter tabloïde. Celui-ci publie ces « infos » et crée des commérages.

Après le décès de Michael Jackson, Desborough a écrit plusieurs articles tabloïdes sur MJ, sa vie et sa mort. En juillet 2009, il interviewe Latoya Jackson où elle dit que « son frère a été tué ». L’article de Desborough sur Joe Jackson où il « reprochait à sa femme pour avoir causé » la mort de leur fils, a eu beaucoup de « succès ». Évidemment, Desborough a aussi publié des articles tabloïdes pendant le procès de Conrad Murray.

Et il y a d’autres « scandales » fabriqués par Desborough à revoir mais je crois que vous voyez clairement de quoi il s’agit !

Une dernière remarque : on ne sait pas si Desborough paie ses informateurs, pourtant « récompenser les sources » est la pratique standarde dans cette branche ! Si c’est le cas, la question est combien Latoya Jackson a gagné pour avoir donné les détails de la vie de son frère à Desborough ?

Maintenant c’est à David Gardner ! Plus âgé que Desborough, le CV de Gardner n’est pas aussi sanglant que celui de son copain. Gardner a souvent écrit pour les tabloïdes Daily Mail et Mirror  mais aussi pour d’autres médias et tabloïdes.

Ses articles tabloïdes sur Michael Jackson copient le standard des tabloïdes et diffusent les mensonges standards. Il fait un effort supplémentaire et ceci consiste à diffamer Paris Jackson. Google vous aidera à trouver la liste de ses articles tabloïdes.

Gardner a aussi écrit un livre sur le neveu d’Hilter qu’il a cherché pendant plusieurs mois aux USA. Hitler a donné une somme d’argent à son neveu et l’a aidé à fuir aux États-Unis. Gardner ne nie pas les crimes commis par Hitler mais il est d’une certaine maniére, fasciné que le Fuhrer qui a aidé sa famille. En plus, il décrit comment les enfants de ce neveu sont devenus Américains.

Gardner semble aimer Martin Bashir qui s’oppose aux sympathisants du groupe NRF (groupe pour porter des armes à feu).

D’autre part, il publie un article provocateur où les Anglais trouvent les Français « les plus arrogants », les Allemands « les plus dignes de confiance » et eux-mêmes « les moins arrogants » en Europe !!

Pour ne pas faire de pub gratuite pour ce type, je ne donne pas les liens. Google vous aidera à les trouver.

§§§§§                                                                                §§§§§

Ces derniers jours, Prince Jackson a visé Randy Phillips, Tohme Tohme et les autres en expliquant comment Phillips venait à Carolwood lorsque son père n’était pas là ; comment il l’a vu discuté / disputé avec Conrad Murray ; comment les gens d’AEG étaient libres à entrer chez eux mais pas son grand-père que Michael avait voulu voir. Bref, en lisant le témoignage de Prince, j’ai vu Michael et ses enfants plutôt comme « les otages » d’AEG et de Tohme et de ceux qui étaient derrière Tohme, Colony et les autres. Certes, tous ces gens qui se sont vus ciblés, ne sont pas contents !

Vous vous rappelez peut-être Randy Phillips mettre en question la popularité de Michael Jackson aux USA – ceci à cause des accusations du 93 et du procès de 05 – au moment où ils voulaient choisir un endroit pour les shows de TII.

« Leur raisonnement et leur explication » pour ne pas avoir les shows aux USA mais à Londres étaient, à mon avis, pour humilier Jackson et pour détruire sa confidence.

Maintenant que le projet MJOne a été réalisé et s’est installé d’une façon permanente à Las Vegas, on peut comprendre la rage des ennemis de Jackson surtout la colère d’AEG qui justement voulait forcer la Star à aller à Londres.

Ceci dit, « le cirque » de Wade Raobson ne semblait plus suffisant, il fallait faire une autre chose. Ainsi les tabloïdes se sont mis au boulot et ont fabriqué « un document » et l’ont « cacheté de FBI » comme quoi il y a des dizaines de victimes, pas deux ou trois !!

On lu les articles de Justice for some et on a entendu les explications de Tom Mesereau qui ont tous réfuté le « document » des deux journalistes tabloïdes.

Justice for some a aussi découvert que la source de Desborough et de Gardner est Paul Baressi mais aussi Howard Mann (lisez mon article sur Howard Mann).

La déposition de Howard Mann pour le procès KJ vs AEG Live, le 4 octobre 2012 :

mann-desbrough

 

Mann reconnaît qu’il a travaillé avec Desborough et dit que celui-ci « possède certaines choses, des fichiers ». Mann explique que Desborough est le journaliste de News of The World et qu’il l’avait embauché quelques fois. Il explique qu’il le ( Desborough) reconnaît à travers l’article d’Alan Duke.    

J’ai déjà parlé de Baressi dans une série de posts intitulés Les démarches des médias pendant les procès de Michael Jackson L’ex-acteur des films pornos, Paul Baressi travaille comme « détective privé » et il fait exactement ce que les tabloïdes comme Desborough font. Baressi a été le fabricateur des mensonges les plus sordides sur Michael Jackson. Il est aussi copain avec Diane Dimond.

Sur le site de MJTruth http://mjtruthnow.com/, on peut visionner un documentaire tourné par Richard Ben Cramer qui dénonce les tabloïdes. Paul Baressi est un des locteurs qui nous explique comment il fait pour détruire la vie des gens célèbres surtout Michael Jackson. Veuillez visionner la vidéo : Tabloïd Truth : The Michael Jackson Scandal.

Vous voici quelques passages où Baressi nous explique ses manipulations :

À 51:58 min Baressi dit:

« It’s not unusual to find a former employer, a friend or even a family member coming forward with a story.  But to have someone like me who’s completely detached from it all is unusual.  It’s brilliant. »

« Ce n’est pas rare de rencontrer un ex-employé, un ami ou même une membre de famille nous approcher avec une histoire. Mais ce qui est extraordinaire c’est d’avoir des gens comme moi, des étrangers, là-dedans. C’est génial. »

À 32 :36, il dit :

« My interest in helping them was that they promised me a percentage of what they made.  I was not on any kind of crusade to bring anyone to justice.  Whether Michael was guilty or innocent at that point was inconsequential.  My interest was strictly for the money, as was theirs, I might add. »

Baressi parle de Philippe et de Stella LeMarque qui ont fabriqué l’histoire de MacCaulay Culkin. Ajoutons que l’article publié dimanche 30 juin répète justement les fabrications des LeMarque.

« Si je les ai aidés c’était parce qu’ils m’ont promis certains pourcentages de ce qu’ils gagnaient. Je ne voulais pas livrer quelqu’un à la justice. Le fait que Michael était innocent ou coupable à l’époque était sans importance. Ce que je voulais c’était l’argent, exactement comme eux, je dois l’ajouter. »        

Baressi continue en expliquant qu’il avait rencontré les LeMarque et avait enregistré leur conversation. Il voulait donner la cassette d’enregistrement à Sneddon pour qu’il 

l’utilise comme pièce à conviction ; il savait que Sneddon allait aimer ça. D’autre part, Baressi ajoute qu’il savait comment le vendre aux tabloïdes. Baressi explique que si le DA allait utiliser son enregistrement, il allait gagner du prestige. Plus tard, il a appelé l’éditeur de The Globe en lui disant qu’il possédait un tel enregistrement, qu’il allait le donner à DA. L’éditeur de The Globe lui a répondu qu’il voulait l’accompagner. Baressi a compris qu’il allait gagner du fric. Il pensait demander à The Globe 30 000 dollars. Il explique dans le documentaire qu’il faut toujours demander le double. Finalement, ils se sont mis d’accord sur 15 000 de dollars.

Plus loin, Baressi explique comment les LeMarque changeaient leur histoire pour gagner plus d’argent. Pour dire « la main de la Star sur la culotte » ils voulaient 100 000 dollars mais 500 000 pour dire qu’elle était à l’intérieur de la culotte !!

À 35 : 30, le documentaire montre un document, le récépissé du bureau du procureur où le nom de Baressi et la description de cette cassette sont écrits.

Figurez-vous que dans l’article du dimanche de Desborough et de Gardner, on voit une copie retouchée de ce document. C’est Justice for some qui a fait cette découverte et l’a publiée. Ainsi, nous savons maintenant qui a participé dans cette affaire et comment ils ont fabriqué « leur document » !

786596046

On a aussi remarqué que tous les tabloïdes et les médias ont soutenu l’article de Desborough et de Gardner en le republiant ou en restant silencieux là-dessus. Aucun n’a soutenu les articles de Roger Friedman et de Charles Thomson.

Ainsi, on conclut que Michael Jackson, ses enfants et son Estate sont ciblés par les ennemis de la Star et que c’est la guerre !

Les articles de Justice for Some:

http://mjandjustice4some.blogspot.se/2013/07/of-sunday-people-trash-story.html

http://mjandjustice4some.blogspot.se/2013/07/the-desborough-mann-connection.htm