Étiquettes

, , , , , ,

05/09/2010 à 23h33               – mis à jour le 26/09/2010 à 18h58            | 1131 vues | 9 réactions

Mis à jour

Le 29 août, Spike Lee a organisé une grande cérémonie à Brooklyn, New York pour célébrer l’anniversaire de Michael. Sur You Tube il y a plusieurs vidéos. J’en ai choisi deux.

Snoop Dogg et Al Shapron parlent de Michael. Snoop Dogg dit qu’il s’agit de célébrer Michael et de garder son souvenir vivant. Al Shapron ajoute que Michael était plus qu’un icône musical. Il était un icône culturel. Il a cassé toutes les barrières. C’est grâce à lui, que maintenant les gens connaissent la musique noire. Il dit qu’il connaissait bien Michael, qu’il était très intelligent, qu’il savait ce qu’il faisait. Il a perfectionné son art. Personne n’a battu ses records. Donc ceux d’entre nous qui ont vécu en même temps que lui et qui ont été touchés par son art devraient célébrer chaque année son anniversaire.

§§

Dans un ou deux posts, je vais parler des fans de Michael Jackson. Dans ce post, je vais vous transmettre un message de la part de Deborah French. Deborah a déjà publié un article « Michael Jackson: The Making of a Myth – Part 1 » que vous trouvez en anglais ici :  http://www.stereoboard.com/content/view/97709/44

Eva Léonetti a traduit cet article et Daisy l’a posté. Voici le lien

http://www.lepost.fr/article/2010/08/06/2176780_la-creation-d-un-mythe-par-deborah-french-the-making-of-a-myth-part-1-et-sa-suite.html

Deborah nous salue et informe que la deuxième partie de son article « Michael Jackson: The Making of a Myth – Part 2 » paraîtra au début du mois d’octobre sur le site http://www.stereoboard.com

Voici le message de Deborah :

Je n’ai pas grandi comme un « fan » de Michael Jackson. Pourtant j’ai toujours apprécié sa musique.  Je me souviens d’avoir regardé et aimé le « Moonwalk » lorsque j’étais une gamine.  À cette époque et même pendant mon adolescence, j’étais surtout intéressée par la musique classique.

En 1993, lorsqu’on n’entendait que des accusations, je me souviens clairement de ne pas les avoir crues ; mais mes pensées ne m’ont pas conduite plus loin que cela. Plus tard en 2005, les événements à Santa Maria me semblaient éloignés – et honnêtement trop lourds pour que je les gère –  en plus ma vie était encombrée à ce moment-là.

Comme la plupart des gens, c’était le choc après le décès de Michael qui m’a fait comprendre à quel point cet homme a lutté pendant sa vie. C’était cette forte réaction qui m’a poussée de choisir ce chemin ; le chemin de découvrir qui Michael Jackson était. Après une année de recherche intense, me voilà toujours poursuivant mon chemin.

Pour moi, la contribution de Michael Jackson à notre planète et à ses habitants, est immense ; elle va au-delà de sa carrière qui a été phénoménale. La réalité est que Michael Jackson est un des humanistes les moins reconnus. Pendant sa vie, il a matériellement mais aussi spirituellement inspiré et aidé un grand nombre de gens. Il s’est battu pour le bien-être des enfants et des adolescents mais aussi pour leurs droits partout dans le monde, pour que leur vie d’enfant soit sans violence, sans souffrance, sans préjudice, sans négligence et sans maladie ; et ceci provenait de sa passion sincère et de son dévouement aux autres.

Les aspects cruels de la vie de Michael, visibles le long de sa vie mais aussi par sa mort ; il a été la cible des insultes ahurissantes du pouvoir mais aussi des médias qui par leurs méthodes de travail, ont corrompu et dénaturé ses messages globales d’amour et de changement spirituel. Malgré ces insultes violents, le fait qu’il soit tant attaché à ses messages parait encore plus incroyable.

Cet engagement est la partie la plus importante de l’héritage de Michael Jackson.

De ses paroles, de son travail public et de sa mode de vie, on comprend que ce qui était important pour Michael c’était la façon dont les gens se parlent, s’écoutent les uns les autres, s’entreaident ; la façon dont nous soutenons les personnes autour de nous, pas seulement nos propres enfants mais tous les enfants ; si nous nous décidons à nous engager et à tendre la main à ceux qui sont vulnérables, rejetés, désespérés, violés, méprisés et souffrants. Notre attachement à cela reflète notre profond désir ; le désir d’avoir une définition décrivant ce qu’est d’être humain et humaniste, c’est-à-dire les gardiens de cette planète.

Michael croyait aussi que la musique avait un but plus profond. Celui de persuader et d’unir les gens d’une manière très naturelle ; lorsque nous sommes émerveillés par la musique, nous sommes vraiment en contact avec la part la plus pure et la plus universelle de nous-mêmes. Par définition, la musique fait partie d’un plan plus large. Michael était à la recherche du cœur humain – et à mon avis il a réussi brillamment à atteindre son but.

Pendant l’année qui a suivi le décès de Michael, j’ai parlé et communiqué avec plusieurs personnes honnêtes et intelligentes qui travaillent et qui mènent une vie ordinaire mais qui sont toutes surprises de leurs réactions par rapport à la disparition de la Star. Cette explosion profonde de rage et de chagrin qui a eu lieu le 25 juin et qui continue toujours, peut être expliquée.

Maintenant, la question est ce qu’on peut faire avec cela ? Quelle leçon à apprendre ? Est-ce que cette réaction violente peut être changée à quelque chose plus utile – quelque chose qui respecte et met en valeur tout ce que Michael Jackson a accompli, enduré et sacrifiés pendant sa vie ?

Je crois que cela est possible.

Un nouvel esprit d’activisme s’est élancé dans les cœurs et les pensées des milliers même des millions de gens. Les enfants, les écoles, le système judiciaire, les médias, la vision sur nous-mêmes en temps qu’être humain – tout cela demande précipitamment notre attention et a besoin d’amélioration. Les titres avec lesquels nous définissons nous-mêmes et les autres ; notre complaisance journalière à l’égard de petites et grandes corruptions et peut être notre impuissance envers cela. Le décès de Michael Jackson a apporté tous ces problèmes et mêmes d’autres sous les yeux. Les gens ont été et sont toujours impressionnés par ce nouvel esprit et veulent assumer leur part dans le travail d’améliorations.

C’est là que la tache de plaidoirie se manifeste.

Pour moi, le chemin de plaidoirie passe par l’écriture. En faisant un travail digne à la personne et en utilisant les faits, nous devons répandre la profonde injustice à laquelle Michael Jackson a fait face lors de sa vie. Plusieurs autres personnes font aussi ce travail – Deborah Kunesh, Reverend Barbara Kaufmann, [], The Floacist, Aphrodite Jones, Thomas Mesereau, The 500, VindicateMJ, etc.

Pour ceux dont Michael Jackson est important, le travail de plaidoirie consiste à faire des améliorations, petites ou grandes. En utilisant nos dons naturels, quoique cela soit et en améliorant tout ce qui a besoin de changement, nous honorons ses messages et nous-mêmes.

Michael Jackson était un homme extraordinaire. Avec le temps, je crois que cela sera de plus en plus évident. En attendant, notre devoir en tant que plaidoyers c’est de créer des contacts et ceci patiemment, intelligemment et systématiquement ; c’est d’informer, d’éduquer et de partager les faits avec ceux qui croient toujours aux mensonges créés autour de Michael Jackson. Un autre homme extraordinaire a dit : « La souffrance imméritée est libératrice. »

Je crois à cela.

Mis à jour

Deborah French, écrivain anglais et auteur de Michael Jackson: The Making Of A Myth Part I. La deuxième partie de cet article sera publiée sur Internet en novembre 2010 sur Stereoboard.com. et la troisième partie au début de 2011.

  • Mj4everle 07/09/2010 à 21:20

    Merci carma,
    On en attendait pas moins de spike lee, c’est très émouvant. Vous avez dit tout ce qu’il fallait plus bas. Le combat continue pour la réhabilitation de cet homme merveilleux. Ca me fait penser à ceci: c’est lorsqu’il est humilié que l’on voit la vraie nature de quelqu’un. Quand on voit la dignité et la force avec lesquelles il a fait face à toutes ses blessures, il paraît évident que c’est un homme exceptionnel.
    Ceci n’est que la 1ère pierre d’un édifice qui deviendra de plus en plus imposant au fil des années…
    Aucun doute là-dessus…

    Carmale 08/09/2010 à 09:36

    Salut Mj4ever,
    Et merci à toi-même. Merci d’être là pour Mike et pour nous.
    Bien à toi

    nova972le 12/09/2010 à 19:54

    Hello Mj4ever, On avance doucement mais sûrement car la VERITE finit toujours par jaillir au grand jour. Tous ceux qui l’ont approché sont surpris de constater l’écart du portrait colporté et sa réelle nature, toute simple. J’ai achevé le livre de Gonzague St Brice et ses récits confortent mon opinion sur son esprit d’ouverture et son désir permanent de satisfaire autrui. Restons confiants. Par ailleurs c’est juste que ce n’est que la 1ere pierre de l’édifice de reconnaissance car il est classé 3e parmi les 100 célébrités musicales pop-rock (source skeuds). Bibis à toi et à tout le groupe !

  • nova972le 07/09/2010 à 15:35

    Bonjour Carma, Il faut malheureusement des mobilisations massives, la volonté sans faille de journalistes soucieuses de fournir la vraie information, la multiplication de sites de communications, des groupes déterminés comme le nôtre,  pour révéler au monde d’autres réalités trop souvent cachées par les médias. Le travail de réhabilitation est colossal tant la mouvance de l’époque dénaturait la personnalité de Michaël. Il est agréable de constater que l’ère semble pencher du côté de la reconnaissance de ses vraies valeurs d’homme. Remarqué pas seulement par son talent musical dont la nouvelle génération, et pas seulement, s’est largement inspirée mais surtout par son action humanitaire au sens large du terme. Père accompli, homme curieux et cultivé, inquiet du sort de notre planète, etc. etc.  Il est plus que temps qu’il soit admis à la cour des grands de ce monde tant il a été à l’origine d’idées et conceptions nouvelles quant à notre devenir. MERCI tout plein pour ces montages et ce travail de recherche. Gardons espoir, son sacrifice n’aura pas été vain !

    Carmale 07/09/2010 à 19:12

    Merci à toi Nova. Oui c’est sûr, le travail de réhabilitation est colossal mais on est là et on restera jusqu’à la fin. Comme tu l’as dit, nous sommes déterminés et nous sommes nombreux. On y arrivera.
    Bien à toi

  • susie7le 06/09/2010 à 21:33

    Coucou Carma, c’est moi Susie 06, me revoilà…
    Ce très beau texte de Deborah French me touche particulièrement car j’y retrouve beaucoup de similitudes entre son parcours et le mien, par rapport à Michael. C’est après sa mort, moi aussi, que jai pris conscience de l’extraordinaire humaniste qu’il était. Mais avions-nous seulement pris la peine et le temps de chercher à comprendre qui se cachait derrière ce fabuleux artiste jusqu’ici ? Ce sont des posts, comme celui-ci, qui nous permettent de découvrir progressivement, une personnalité qu’on ne soupçonnait pas à ce point lumineuse, la presse ayant préféré jeter en pâture des évènements beaucoup plus accrocheurs  à son sujet. Mais Mike avait tout enduré avec tellement de force et de dignité, qu’on le pensait indestructible. Malheureusement non, la cruauté qui s’est acharnée sur lui aura fini par l’emporter. C’était une personne rare, sacrifiée à des fins peu glorieuses, en guise de reconnaissance. Oui, je pense également que nous devons tirer, de son histoire légendaire, une leçon de vie et un exemple à suivre. Il faudra beaucoup de temps pour panser toutes les injustices qu’il a subies. Et je souhaite que cet engouement planétaire, existant pour lui, ne cessera de grandir à la lumière de tout ce que nous continuerons à apprendre.
    Bises et bonne soirée.

    Carmale 07/09/2010 à 11:54

    Chère Susie,
    Te revoilà. Très contente de te revoir ici. Et ton commentaire est magnifique. et si vrai.
    Bises et à bientôt

  • Sophle 06/09/2010 à 01:13

    Un très bel hommage de la part de Spike Lee, Snoop Dog et Al Sharpton, et un magnifique texte de Deborah French !! Merci pour ce post Carma, je le partage également sur FB. A lire absolument !
    Bises et bonne journée.

    Carmale 06/09/2010 à 17:43

    Merci Soph.
    Bises et à bientôt